Se connecter

Comité de la Somme de Handball

18

août 2016

JO (F) – 1/2 Cette incroyable France est en finale ! le 18 août 2016, par Dalibor

/ pour toute l'association / 0 Commentaire

News
JO (F) – 1/2 Cette incroyable France est en finale ! le 18 août 2016, par Dalibor

Historique ! Pour la première fois de son histoire, l’équipe de France féminine disputera une finale des Jeux Olympiques. Une victoire obtenue au bout du bout contre les Pays-Bas (24-23). Une Laura Glauser énormissime dans les buts a permis aux Bleues de garder le fil d’un match maîtrisé de bout en bout. La France est en finale !

Une première bien maîtrisée

On s’en doutait et on ne s’était pas trompé. Cette demi-finale n’a rien eu à voir avec le match de poule que les deux formations avaient disputées une semaine auparavant. Le début de match est très enlevé. La défense française est bien en place mais la vitesse de Martine Smeets en contre-attaque punit deux fois de suite les Bleues (4-2, 4′). Du coup, la solution la plus simple trouvée par ces dernières a été de marquer des buts. Alexandra Lacrabère, décidément monstrueuse depuis le début des Jeux, secoue le cocotier et la France actionne la machine (6-9, 13′). Les Néerlandaises privilégient le jeu secteur central. Un temps, les Bleues se font piéger par leur relation avec Yvette Broch au pivot qui crée des espaces ou obtient des pénaltys (11-11, 18′). Mais après le temps-mort d’Olivier Krumbholz, la récréation est terminée. Amandine Leynaud est solide derrière et devant Siraba Dembele fait le show, en contre-attaque ou en glissant sur la base arrière. A la mi-temps, la France n’est pas mal du tout (17-13).

Une base arrière efficace

Face à une défense solide secteur centrale, Henk Groener, l’entraîneur Oranje, pose rapidement son temps-mort après que Gnonsiane Niombla ait arraché la lucarne de Tess Wester (19-15, 35′). Laura van der Heijden est finalement la seule néerlandaise en réussite sur la base arrière oranje. En revanche, l’attaque tricolore, c’est le Brésil. Allison Pineau, Alexandra Lacrabère, Estelle Nze Minko, Gnonsiane Niombla, bref, la base arrière propose un jeu enfin très séduisant (22-19, 44′). Mais, plus le chrono avance, plus la France hésite à s’engager en attaque. Les Bleues hésitent, tergiversent et buttent, aussi sur Tess Wester (24-22, 51′).

Merci Glauser !

Mais bon. Comme la France avait bien défendu, bien attaqué et qu’Amandine Leynaud avait fait un bon match malgré un lumbago, Laura Glauser a décidé, elle aussi, de participer à la fête. Et de quelle manière. Rentrée à treize minutes de la fin, elle dégoute Nicky Groot, Laura van der Heijden et Angela Malestein. En attaque, la France fait n’importe quoi (et les Pays-Bas, parfois aussi). Gnonsiane Niombla prend même un deux minutes évitable à trente secondes de la fin. Mais au final, la France s’en fout. Parce que le dernier shoot de Lois Abbingh, dévié par Glauser, vient s’écraser sur le poteau. Un adage populaire dit que les grandes gardiennes ont toujours les poteaux avec elles, non?

Après avoir frisé la correctionnelle face à l’Espagne en quart de finale, la France l’emporte face aux Pays-Bas (24-23). Même Olivier Krumbholz, décidément magicien, saute partout pour fêter la victoire. Deux scenarios de dingo pour tenter d’aller chercher, samedi, la plus belle des médailles contre la Norvège ou la Russie.

Réactions au micro de Canal + :

Gnonsiane Niombla : Pendant une demi-heure, on a lutté. Elles gagnent la seconde période. Jusqu’à la dernière seconde, elles ont failli égaliser. Je n’y crois même pas. On est assuré d’avoir une médaille mais maintenant on n’en veut plus qu’une : l’or.

Olivier Krumbholz : C’est un exploit extraordinaire. Lorsqu’on était menés de 7 buts contre l’Espagne en quart, on était quasiment morts. Laura Glauser a été extraordinaire, elle a un peu sauvé la France ce soir. On a eu une bonne qualité de jeu pendant 40 minutes avant de jouer avec un peu plus de peur. Mes joueuses sont très déterminées, elles ont un moral d’enfer… On voulait éviter la Norvège ou la Russie en demie. On rencontrera l’une ou l’autre en finale !

France – Pays-Bas 24-23 (17-13)
France. Gardiennes : Glauser 5 arrêts/7, Leynaud 9/30. Joueuses : Pineau 7 buts/14, Ayglon 1/1, Landre 1/1, Zaadi, Prouvensier 1/2, Houette 0/1, Dembele 3/4, Bulleux, Edwige 1/1, Nze Minko 1/4, Niombla 3/5, Lacrabère 6/11
Pays-Bas. Gardiennes : Wester 16 arrêts/36, Jankovic 0/4. Joueuses : van der Heijden 8 buts/11, Abbingh 1/4, van Olphen 1/1, Snelder 2/2, Broch 1/1, Groot 3/11, Dulfer, Goos 2/2, Smeets 2/3, Malestein 1/4, Luciano 0/1, Wester 0/1, Polman 2/6.



En savoir plus sur http://handnews.fr/2016/jo-f-12-cette-incroyable-france-finale/#YV1SyR3R6BmU8cW8.99

 

JO (F) – 1/2 Cette incroyable France est en finale ! le 18 août 2016, par Dalibor

COMMENTAIRES